Connect with us

Hi, what are you looking for?

2023

En direct de Liverpool 🇫🇷 La France a le sourire !

C’est avec Olivier que nous avons pris le chemin de l’Euroclub pour la dernière journée des Meet & Greet. Etaient annoncés France, Allemagne, Espagne et Ukraine.
Bizarrement pas le Royaume-Uni, le pays hôte. Quant à l’Italie, moins elle en fait mieux elle se porte.

C’est d’abord la France qui est arrivée, avec une La Zarra tout sourire, très satisfaite de sa répétition de la veille, et toute la délégation française, Alexandra Redde-Amiel en tête, qui nous a fait quelques confidences. Nous devrions pouvoir échanger avec La Zarra à son hôtel en début de semaine prochaine.

La délégation française est plutôt optimiste. Les retours sur la répétition de la veille sont encourageants, et un bon résultat cette année est envisageable. Comme l’a fait remarquer Dylan, l’animateur du Meet & Greet, à La Zarra, la dernière victoire française à l’Eurovision en 1977 avait eu lieu au Royaume-Uni, à Londres, une ville dont le nom commence par L, comme Liverpool. Serait-ce un signe ?

Puis ce fut le tour des Allemands, pas très sympathiques finalement. À la différence de La Zarra, ils ont expédié leurs interviews et tout le monde n’a pas pu avoir la sienne. Fort heureusement l’Ukraine qui a suivi a pris sont temps avec la presse, et, heureux hasard, nous étions les premiers à les interviewer.
Par contre l’Espagnole Blanca Paloma, s’est décommandée au dernier moment. Pas très cool.

Le soir, nous sommes allés au « Cavern Club », une salle de spectacle située en sous-sol au cœur de Liverpool et qui est devenue mythique car c’est là que, pour la première fois, Brian Epstein (leur futur manager) vit jouer les Beatles, le 9 novembre 1961.
Bon, ce n’est pas l’originale, celle-ci ayant été démolie en 1973 pour être reconstruite en face, mais ça reste un bel endroit, à recommander à tous les fans de rock où vous entendrez jouer tous les tubes du rock des Beatles à Oasis. On y passe un très bon moment.

Nous avons eu le plaisir d’y applaudir les Maltais, The Busker, sans doute très émus de se produire dans cet endroit, pour un tour de chant en live intégral de presque 40 minutes, qui s’est achevé par leur titre « Dance (Our Own Party) », en PBO malheureusement.
Après un groupe local, nous avons assisté à la prestation des Irlandais Wild Youth, qui ont interprété leur titre du Concours « We are One ».

Nous avons quitté l’endroit à regret pour aller manger accompagnés d’un Australien, d’un Danois et d’un Néerlandais. C’est la magie de l’Eurovision, rencontrer les personnes de tout le continent européen, et même d’au-delà.

Advertisement

Derniers Articles

Vous Aimerez Egalement :

2021

Pas de chance pour Aksel Kankaanranta qui n’est pas systématiquement reconduit pour représenter la Finlande à l’Eurovision 2021 après l’annulation du concours en 2020....

2021

Arilena Ara n’ayant pas été reconduite par la chaîne qui préféra organiser une nouvelle sélection nationale, c’est finalement Anxhela Peristeri qui représentera l’Albanie dans...

2022

Marius Bear (né Marius Hügli) a été choisi pour représenter la Suisse à l’Eurovision 2022. Originaire d’Appenzell dans le nord-est du pays, le jeune...