Connect with us

Hi, what are you looking for?

2022

Eurovision 2022 – Jour 15 : Qui peut battre l’Ukraine ?

Hier vendredi, la première générale de la finale devait démarrer à 13h, mais comme d’habitude il y a eu du retard. La sécurité nous a fait un peu la misère pour accéder aux gradins où nous pouvions assister au spectacle.

Rien ne semblait prêt et cette répétition fut laborieuse. Laura Pausini se reposant, elle fut remplacée, ce qui est ennuyeux car elle fait l’ouverture, et n’est arrivée que deux heures après le début, habillée d’un pyjama horrible et informe. Les animateurs nous ont fatigué tout au long du show. On les voit trop souvent et à la fin ça devient soulant. Leurs blagues à deux balles ne fonctionnent pas et ils n’arrivent même pas à lire correctement leur prompteur. On dirait qu’ils découvrent le texte. Ce bla-bla, en veux-tu en voilà va faire zapper les téléspectateurs. On espère que nos commentateurs Laurence Boccolini et Stéphane Bern ont prévu un paquet de fiches supplémentaires pour meubler. Ils sont arrivés et la délégation française est désormais au complet.

Les artistes n’étaient ni coiffés, ni maquillés et pour certains même pas en costumes. Certains avaient décidé de ne pas faire chauffer leur voix et la garder pour la Jury Show du soir. Nous n’avons donc pas eu droit à de belles envolées lyriques.

On espérait profiter de Måneskin pour la répétition des interval acts. Ils n’étaient pas là, remplacés par des volontaires, mimant de façon grotesque les mouvements d’un groupe de rock. Gigliola Cinquetti qui assure le second interval act, au moins, était bien là, elle. C’est sûr qu’elle pèse presque 60 de carrière. Comparé au groupe italien… Mika assurera le troisième numéro.

Le centre de presse était un peu plus animé pour en attendant la Jury Show. Les artistes passent faire un petit coucou aux journalistes et viennent profiter de la terrasse située juste à côté du snack. Il y a plus d’espace ici que dans la bubble. Trop fatigué je me suis éclipsé avant le début du Jury Show préférant me reposer pour être prêt pour la grosse journée de la semaine, 12h30-2h30 non-stop au centre de presse.

Où en sont les pronostics ? Mon collègue suédois d’Aftonbladet Torbjörn Ek ne voit pas qui pourrait battre l’Ukraine et c’est un peu l’avis des journalistes ici. Il y aura beaucoup d’émotion quand les Kalush Orchestra, qui passent en position 12, vont interpréter « Stefania », soutenus par les 8000 spectateurs du PalaOlimpico.

Si les votes de sympathie attendus pour l’Ukraine ne sont pas au rendez-vous, la victoire pourrait revenir au Royaume Uni, avec sa chanson pop vintage « Spacer », aux forts accents de « Love Shine a Light », ou à la Suède et à la ballade classieuse « Hold me Closer » de Cornelia Jakobs. C’est donc à un duel à trois qu’il faut s’attendre avec selon moi, le Polonais Ochman en outsider. Après, pour compléter le Top 10 pourquoi pas Italie, Serbie, Pays-Bas, Espagne, Grèce et pour le fun la Moldavie ou la Norvège ?

Et nous ? La position 6 qu’on nous a attribué nous tue. Si nous devions marquer c’est au télévote. Et là on passe trop tôt avec la Norvège juste après nous. Depuis trois jours on dégringole aux Bookmakers, 18ème pour la victoire, 15ème pour un Top 10 au moment où j’écris ces lignes. Ce Top 10 que j’espérais tant semble désormais bien compliqué à atteindre. Et à jouer au jeu des pays qui seront devant nous, il faut admettre qu’on a plus de chances de nous retrouver entre 11 et 15. En dessous ce serait dur à encaisser.

Cet après-midi, c’était la générale des familles et ce soir ce sera donc le Grand Final, à l’issue duquel le gagnant du 66ème Concours Eurovision sera annoncé.

Le rendez-vous est à 21h sur France 2, ou sur le YouTube officiel. Bonne soirée à tous.

Le Top 10 des moments à ne pas rater lors de la grande finale ! par Miss Margaux

Voici les 10 performances à ne pas rater ce soir lors de la finale ! Vous n’entendrez ce soir pas moins de 12 langues différentes (anglais, portugais, breton, italien, espagnol, néerlandais, ukrainien, lituanien, islandais, roumain, serbe et latin). Les 25 prestations regroupent 84 artistes.

Par ordre de passage :

Finlande (4) : En dépit d’une voix qui parfois manque de justesse, le pays propose un prestation très rock, tout en noir et jaune (Maya l’abeille sort de ce corps !). On apprécie l’énergie dégagée par le groupe aux 30 ans de carrière et la scène remplie de gros ballons. Le chanteur retire même son ciré jaune en milieu de performance, laissant apparaître ses nombreux tatouages.

France (6) : LE moment qu’on attend tous, le passage de notre cher pays ! Et vous ne serez pas déçus de ce que présente l’Hexagone cette année. Alvan & Ahez chantent en breton et proposent une mise en scène assez mystique, bien dans le thème de leur titre electro-celtique. On apprécie les jeux de lumières vertes, tranchant avec les autres performances de la soirée toutes dans des halos de jaune/orange et bleu. Cela peut leur permettre de se démarquer, au-delà de leur titre, l’unique sur le créneau pop-ethnique.

Norvège (7) : Ce titre n’est pas sans rappeler la chanson norvégienne elle aussi “What does the fox say ?” du groupe Ylvis. Se cachent-ils sous les costumes de loups ? Personne n’a vu leur visage, le doute est de rigueur. Est-ce que le représentant de la Norvège 2021 TIX ne se cacherait pas sous le masque de cosmonaute ? La rumeur court, mais aucune confirmation pour le moment. Tout cela dit, la prestation est très entraînante et donne la banane (c’est le cas de le dire ). Nul doute que le groupe Subwoolfer devrait finir dans la première moitié de tableau.

Italie (9) : Impossible de rater la belle prestation du pays hôte ! Mahmood (2ème de l’Eurovision 2019) et Blanco sont de véritables stars en Italie. Une mise en scène assez simple, avec un piano blanc. Les deux artistes irradient la scène par leur présence. Le titre ne devrait pas manquer de vous donner des “brividi” (frissons en italien) !

Espagne (10) : Le pays propose une prestation très festive, tranchant avec une bonne partie des propositions de ce soir. L’artiste Chanel mène une chorégraphie endiablée et sexy à la perfection, et chante merveilleusement bien. En bref, elle a toutes les qualités pour une prestation eurovision réussie et elle ne devrait pas passer inaperçue ce soir !

Ukraine (12) : Un refrain entêtant, une prestance et un univers très particulier mêlant hip-hop et folklore, le groupe Kalush Orchestra ne fera pas de la figuration au tableau général. Même si le pays a cette année une visibilité importante du fait de la situation géopolitique actuelle, aucun doute sur le fait que le fils de Stéfania se classera très haut.

Suède (20) : Clairement l’une des grandes favorites du concours. On peut critiquer les choix stéréotypés de suédois pour l’Eurovision, mais on ne peut pas dire que les équipes ne sont pas professionnelles. Cornelia propose une prestation sincère. La voix est là, l’émotion aussi. À ne pas rater.

Royaume-Uni (22) : “The UK is back in the game” comme on dit. Sam Ryder n’est pas un inconnu du grand public : il se fait connaître via TikTok lors du premier confinement en mars 2020 en publiant des reprises musicales, et fin 2020 il devient même l’artiste le plus suivi sur cette plateforme. Son titre “Space man” nous propulse loin de la terre, et sa combinaison noire brodée d’étoiles, de planètes et de lunes argentées nous emporte dans son univers. La voix est également bien là. On ressent clairement de “winner vibes” !

Pologne (23) : Le pays est de retour en finale avec une belle proposition. L’artiste livre une performance vocale sans faute et évolue dans un univers sombre avec des effets visuels de pluie et d’orages. Il est accompagné de danseuses habillées en “détraqueurs” (créatures des ténèbres dans l’univers d’Harry Potter).

Serbie (24) : “Biti zdrava” : “Être en bonne santé”. Tel est le message que souhaite nous faire passer l’artiste serbe. Le titre est très efficace et peut créer la surprise. En ces temps de Covid, Konstrakta nous apprend à bien nous laver les mains. On ne peut qu’être hypnotisé par la mise en scène ! Surtout avec le claquement de mains entêtant sur le refrain. On le répète : “Biti zdrava” !

Advertisement

Derniers Articles

Vous Aimerez Egalement :

2022

Le groupe Systur représentera l’Islande à l’Eurovision 2022 avec son titre Með hækkandi sól. Un groupe 100 % féminin, composé de trois sœurs : Sigga...

2022

Rosa Kostandyan, connue sous le nom de Rosa Linn, a été sélectionnée en interne pour représenter l’Arménie à Turin en mai prochain. De l’extérieur,...

2021

Arilena Ara n’ayant pas été reconduite par la chaîne qui préféra organiser une nouvelle sélection nationale, c’est finalement Anxhela Peristeri qui représentera l’Albanie dans...

Copyright © 2022-2023 Eurovision Made in France