Connect with us

Hi, what are you looking for?

2023

En direct de Liverpool : La Belgique réveille la 2ème demi finale !

Mercredi après-midi avait lieu la première répétition de la seconde demi-finale, une demie bien terne selon les journalistes présents. C’était poussif et qui plus est mal préparé, plusieurs interventions des animateurs ayant dû être refaites. On a le sentiment que tout s’enchaîne mal et qu’il va falloir mettre les bouchées doubles pour ce soit parfait demain soir.

Cette demi-finale est longue à démarrer, le Danemark n’était certainement pas le titre qu’il fallait pour commencer. L’Arménie est visuellement réussie, mais la chanson ne provoque pas d’effet « Waouh ». On passe sur la Roumanie et l’Estonie qui suivent, car même si Alika nous propose une jolie balade, celle-ci n’a rien d’original.

Il faut attendre le Belge Gustaph pour qu’on se réveille enfin, avec le très disco Because of you, pour moi le meilleur moment de cet après-midi. Puis les titres s’enchainent dans une demie qui parait interminable. On est un peu déçu par les favorites de cette demie, le duo autrichien, les deux interprètes manquant de charisme. Heureusement, il reste leur chanson qui plait beaucoup aux plus jeunes. Finalement l’Australie est parfaite pour passer en dernier avec Voyager et le titre rock Promise, selon moi bien plus efficace que le titre des Allemands Lord of the Lost. S’ils tirent la première partie jeudi soir, ils feront une ouverture idéale en finale.

Sans aucun favori, sans aucun poids lourd, cette demie suscite finalement une forme de désintérêt, au point que demain soir ce n’est pas la liste des dix qualifiés qui est le plus attendue, mais l’ordre de passage de la finale.

Qui mériterait sa place en finale samedi soir ? Il n’y a aucune certitude, aucune évidence et nul n’est à l’abri d’une mauvaise surprise, sauf Saint-Marin, dont on ne voit pas comment ils peuvent envisager une qualification. À la Belgique, j’ajouterai bien Chypre, la Pologne, la Slovénie, l’Autriche, l’Arménie et l’Australie. On pourrait s’arrêter là, mais puisqu’il en faut dix je complèterai un peu au hasard avec l’Albanie, la Lituanie et la Géorgie.

Nous avons également assisté aux prestations du reste du Big 5. Avec l’Espagne, nous avons un favori potentiel. La prestation flamboyante et authentique de Blanca Paloma, même si elle n’est qu’un copier-coller de ce qu’on nous a présenté au BenidormFest, devrait beaucoup plaire aux jurys. Le public suivra-t-il ? Jolie prestation également pour l’Ukraine, qui arrive toujours à mettre en valeur visuellement ses contributions, même si Heart of Steal semble un peu trop sophistiqué. Le Royaume-Uni a du souci à se faire, Mae Muller ayant chanté faux lors des deux générales du mercredi. Vite, un coach vocal pour la Britannique !

Les interval acts sont encore plus ennuyeux que lors de la première demie et les séquences intercalaires sans intérêt. Il y a d’abord eu une prestation ukrainienne, puis un show de drags, visiblement à la mode sur tout le continent. Quand une prestation demande un certain temps d’installation, on redonne la parole aux trois animatrices, qui se sont révélés bien fades, mais on ne leur en veut pas car on sait que l’exercice n’est pas facile. Celle qui s’en sort le mieux est l’actrice Hannah Waddingham, mais quand on a connu Petra Mede, on réalise qu’avec la Britannique on est un cran en dessous.

On n’a rien appris pendant la conférence de presse de l’UER et de la BBC, proposée dans l’après-midi, sauf que si la presse peut poser des questions dérangeantes, les instances ne sont pas obligées d’y répondre. Il est vrai que les journalistes avaient attaqué fort. D’abord le partenariat avec TikTok, désormais banni par les employés de gouvernements et de grandes instances. Réponse du producteur exécutif Martin Österdahl, les partenariats sont réévalués régulièrement. Ensuite la question des chœurs enregistrés, introduits en 2021 pour cause de Covid, mais à titre temporaire. Le temporaire va sans doute encore durer. Quant à savoir quels sont les pays qui les utilisent, Martin n’en connait pas le nombre. Puis on est passé sur le fameux vote « Rest of the world », sachant que certains pays, la Russie entre autres, sont sous embargo financier. Là encore impossible d’avoir la liste des pays qui constituent ce « Rest of the world » de la part de Martin. Et pour finir il y a eu la question du budget, qui doit intéresser beaucoup les Britanniques. Combien ça a coûté ? Quel est le montant affecté par l’état ? On le saura quand ce sera fini, mais il parait qu’il y a retour sur investissement. Avec des nuits d’hôtel dans un Campanile à 250 livres la nuit sans doute…

Nos deux Martin, Österdahl et Green (de la BBC), étaient donc un peu crispés avec ce début de conférence un peu chaud. Fort heureusement, les animateurs sont venus au secours des producteurs, d’abord avec une question internet toute gentille, puis en donnant la parole à des Ukrainiens, qui ont tenu à remercier les producteurs pour avoir fait une grande place à leur pays dans ce Concours. Les compliments ça fait toujours plaisir, mais il faut reconnaitre que la BBC et l’UER ont produit un concours plutôt bien réussi et équilibré entre les deux pays « co-organisateurs » Royaume-Uni et Ukraine. Quant à l’ouverture tardive du centre de presse et le verrouillage des répétitions individuelles, interdites à la presse cette année, elle a été justifiée par des motifs d’économie, Martin Österdahl ajoutant que les attaques « toxiques » subies par certains artistes l’an dernier avaient également pesé dans la balance.

Cette conférence de presse achevée, une autre a suivi, celle de la France qui, par la voix de la cheffe de délégation Alexandra Redde-Amiel, confirmait la tenue du prochain Eurovision Junior à Nice, le 26 novembre prochain. Le slogan de ce concours sera « Hero ». La liste des pays participants n’est pas encore connue, mais de nouveaux pays pourraient y faire leur entrée.

Advertisement

Derniers Articles

Vous Aimerez Egalement :

2021

Arilena Ara n’ayant pas été reconduite par la chaîne qui préféra organiser une nouvelle sélection nationale, c’est finalement Anxhela Peristeri qui représentera l’Albanie dans...

2021

Pas de chance pour Aksel Kankaanranta qui n’est pas systématiquement reconduit pour représenter la Finlande à l’Eurovision 2021 après l’annulation du concours en 2020....

2021

Montaigne, de son vrai nom Jessica Alyssa Cerro, est née le 14 août 1995 à Sydney. Son père est un joueur de football qui...